Des questions restées sans réponses

Crise sanitaire oblige, un conseil municipal dans une atmosphère bien particulière. Distanciation sociale et masques de rigueur, le tout à huis clos. Cela ne nous a pas empêchés d’interpeller le Maire sur des questions essentielles. Sans obtenir de réponses concrètes…

Deux questions…
Lors d’une allocution le 15 avril dernier sur le site internet de la Ville, il a été évoqué une réunion avec les associations caritatives ou de solidarité sur l’accompagnement nécessaire de la Ville.
Nous savons que certaines ont été ou sont encore en difficultés pour assurer leurs activités.
Alors que de nombreuses villes ont mis en place des dispositifs de soutien et de substitution, en mobilisant notamment les agents municipaux pour venir en aide aux plus démunis, qu’en est-il à Louviers ? Pourquoi ne pas avoir déployé un tel dispositif ?
De la même façon, lors d’un Facebook live, la question de Louviers-Plage a été évoquée. La crise actuelle va évidemment toucher un grand nombre de familles qui ne vont pas pouvoir partir en vacances. Nous sommes conscients que la manifestation estivale ne pourra sûrement pas se dérouler dans les mêmes conditions qu’auparavant, mais elle ne doit en aucun cas être remplacée par « rien » !
Quels sont les projets, quelles sont les propositions de la municipalité sur ce sujet ?
Les médias s’en font régulièrement l’écho, le monde de la culture est fortement impacté par la crise depuis le début du confinement.
Pourquoi ne pas l’accompagner et l’associer en proposant des actions estivales autour de la culture ?

… et une proposition
Depuis le début du confinement, les médecins attirent l’attention sur les incidences médicales (autres que le COVID-19), psychologiques et sociales qui concernent un grand nombre de Français parfois isolés, parfois âgés, qui n’osent ou ne peuvent plus se faire soigner …
Nous proposons de mobiliser les personnels municipaux volontaires afin d’organiser une sorte d’immense « porte à porte » qui permette d’aller au contact des habitants en cette période difficile. Ce travail de terrain, qui implique un recensement systématique de toutes les portes, pourrait être coordonné par l’administration municipale, en concertation avec les différents acteurs engagés eux aussi dans la gestion de la crise (Préfecture, ARS, Conseil départemental, associations …).
Cette action permettrait bien évidemment de créer du lien pour celles et ceux qui souffrent d’isolement, mais aussi de venir en aide aux personnes qui se trouvent confrontées à des difficultés matérielles, financières, psychologiques, ou victimes de maltraitances.
C’est aussi à travers ce type d’initiatives au plus près des habitants que nous attendons les élus!
Plus que jamais en cette période de crise sanitaire, être élu doit vouloir dire être au service de l’ensemble de la population. Avec une présence et un engagement de tous les instants, qui incite chacun à se mobiliser pour l’intérêt général !

Malheureusement, deux questions, une proposition et … pas de réponses !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *