L’accès au sport pour tous, c’est avec Louviers Ensemble Demain !

Une salle comble, avec de nombreux sportifs au rendez-vous. Le second café-débat organisé par l’équipe “Louviers Ensemble Demain” a rassemblé et suscité l’enthousiasme  vendredi soir, en particulier chez les plus jeunes comme Nasrine, 14 ans, jeune Lovérienne et footballeuse qui évolue en U16 au Quevilly Rouen Métropole.

“Le sport est une des priorités de notre équipe pour le mandat à venir, avec de nombreuses propositions pour que tous les sportifs trouvent leur place !” , souligne Diego Ortega.

L’équité, il en a été longuement question lors des échanges entre la salle et deux invités de qualité:

Zohir Ziani, éducateur sportif, candidat sur la liste, et Nicolas Marais, président du Comité Régional Olympique et Sportif (CROS) de Normandie,mais aussi président de la Ligue de Normandie de handball.

Les sujets abordés ont été nombreux et sans tabou. De la féminisation du sport, “la parité est une nécessité car notre société évolue et la pratique sportive doit intégrer sans différences. Les moyens octroyés doivent être les mêmes pour les équipes féminines et masculines” , au harcèlement qui  défraie l’actualité , “car il est inadmissible de tolérer cela aujourd’hui. N’ayons pas peur des mots! Il faut avoir un criblage de toutes les personnes qui encadrent les jeunes et sortir définitivement du jeu tous les responsables de déviances, sexuelles ou racistes. Mais retenons surtout, le nombre de responsables associatifs et bénévoles exemplaires et remarquables qui se dévouent au quotidien”, insiste Nicolas Marais.

“À Louviers, le sport est délaissé dans les quartiers !”

Le quotidien, les jeunes sportifs Lovériens présents l’ont évidemment évoqué lors de leur prise de parole.

Et le constat est sans appel:

“Tout le monde devrait avoir le droit de s’amuser. Mais dans les quartiers de Louviers, je trouve qu’on est délaissé au niveau du sport!” , s’insurge Mohamed un jeune footballeur, rejoint par ses camarades présents qui insistent sur l’absence d’installations de pratiques sportives en “libre accès”.

“Dans pratiquement tous nos porte à porte depuis deux ans, nous avons été interpellés sur ce sujet. Nous avons pris en compte cette demande, nous proposons de construire un parc sportif ouvert à tous mais nous souhaitons le faire avec vous, en vous associant.

Il faudra aussi installer  des espaces de jeux et/ ou sportifs pour tous les âges dans tous les quartiers”, répond le candidat, Diego Ortega.

Ces propositions concrètes, favorisant le lien social et le bien-vivre ensemble, ont été appréciées dans l’assemblée.

“Quand on pratique un sport, on oublie ses problèmes. Organiser un tournoi annuel qui réunirait différentes disciplines permettrait de mieux se connaître et d’être soudés, tous ensemble !” , suggère l’un des jeunes participants.

“Pour l’équipe Louviers Ensemble Demain, les choses sont simples: l’accès au sport pour tous est indispensable. Il faut savoir ce que l’on veut, tout est une question de volonté politique. Le sport à Louviers a une vraie histoire, la Gauche lovérienne a montré l’exemple en étant pionnière dans le développement du sport pour tous. Aujourd’hui, le city stade Jules Ferry est devenu un squat, les terrains de foot à La Plaquette sont fatigués, le gymnase Maxime Marchand est obsolète et mérite d’être remplacé par un nouvel équipement. Nous devrons aussi revoir la question des transports pour les scolaires, la tarification des équipements. Aujourd’hui, une entrée à la piscine ou à la patinoire, pour toute une famille représente un vrai budget.

Il s’agit donc de trouver des solutions pour que ces équipements existants soient plus accessibles aux scolaires et aux familles”, précise Diego Ortega.

Inclusion des personnes en situation de handicap, initiation sportive dès 3 ans, accès sur le temps périscolaire mais aussi développement du sport sur ordonnance auront aussi été des temps forts de la soirée.

“Votre programme est ambitieux et intéressant. Candidat aujourd’hui, maire demain, vous pourrez faire rayonner le territoire et créer de l’attractivité grâce à l’atout sport.

Votre force, c’est d’avoir les équipements, il ne reste plus qu’à élever le niveau de jeu en accompagnant les clubs et associations à l’échelon communal. Le money-time, c’est dans 15 jours, vous êtes une équipe soudée alors foncez !”, a conclu Nicolas Marais. Un message entendu par l’équipe “Louviers Ensemble demain”, bien décidée à saisir la balle au bond, et à gagner le match final !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *