“Les inquiétudes de l’équipe Priollaud”

"Les inquiétudes de l'équipe Priollaud"

Une semaine après les résultats, à tête reposée, quelques réflexions …

Tirer les enseignements du score du Front National (RN aujourd’hui)

Il est plus élevé à Louviers que la moyenne nationale.
Il s’agit d’un vote de protestation inquiétant. Il n’offre aucune perspective d’une façon générale et a fortiori encore moins dans un cadre municipal.
Le collectif « Louviers Ensemble Demain » est, bien évidemment, très préoccupé par la forme et l’expression de cette colère.
Mais cette inquiétude partagée par nombre d’observateurs et acteurs de la vie politique locale ne suffira pas. Il s’agira pour notre collectif de proposer des orientations puis des actions concrètes qui éloigneront l’électorat de ce vote sans issue.

Coup dur pour la municipalité

Les listes soutenues par les différentes sensibilités politiques présentes au sein de la municipalité (LR, UDI, LREM), réunissent à elles trois péniblement 30 % des suffrages.
C’est un socle électoral étroit pour une municipalité en place.

La liste du Rassemblement National (RN) arrive 6 points devant la liste de La République en marche (LREM) portée par le Maire et Anne Terlez (candidate sur la liste en 51ème position).
Un écart aussi important interroge.
Le maire de Louviers a voulu trouver satisfaction dans le fait que la liste du RN faisait moins qu’il y a cinq ans. On se console comme on peut.

Dimanche soir le désappointement de la municipalité fut bien évident.
Elle pouvait bien légitimement espérer faire mieux à Louviers qu’ailleurs dans la circonscription, dans le département, dans la Région.
Une élue de Louviers sur la liste, un Maire en exercice qui soutient, la visite de plusieurs ministres (dont Sébastien Lecornu à la maison médicale et Nicolle Belloubet la Garde sceaux en réunion publique).
Tout aurait dû être réuni pour que cette liste fasse mieux que dans d’autres villes du département.
Or la liste LREM arrive en tête à Evreux et Vernon, à Louviers, 6 points derrière !

De la même façon lorsqu’une ville est politiquement détenue par une équipe dynamique et « reconnue » par les habitants, la liste soutenue par ladite équipe fait mieux que la moyenne nationale. A titre d’exemples :
A Val-de-Reuil, la liste Glucksman (soutenue par le Maire) fait 15 % des suffrages et à peine plus de 6% au niveau national !
A Alizay, la liste de Ian Brossat (PCF) fait 30 % alors que cette même liste fait 2,5% au plan national !

Aucune plus-value locale. L’Etat major LREM en tirera-t-il les conséquences ?

Des espoirs à gauche si … Les étiquettes et les égos sont rangés au placard !

La gauche émiettée, divisée réussit à résister.
L’excellent score des écologistes souligne l’importance de l’environnement et la qualité de vie au premier rang des préoccupations des habitants de la cité.
Pour le reste, si l’on ajoute les résultats des différentes listes de progrès et écologistes, en opposition aux listes conservatrices, on atteint près de 30 % des suffrages.

L’union, encore l’union, toujours l’union, c’est la seule perspective et issue possible pour créer une dynamique progressiste et écologiste.
Ouvrons le débat pour la recomposition d’un projet et non celle d’un amoncellement d’obédiences diverses, d’étiquettes ou d’égos …
Au travail !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *