Conseil municipal : Entre propagande et contre-vérités …

Une opération de communication sans intérêt

La vie municipale est rythmée de rendez-vous incontournables, et parfois même d’exercices un peu convenus …  Ce fut le cas lundi soir, lors premier conseil municipal 2019, examen du traditionnel rituel du Débat d’Orientation Budgétaire (DOB).

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un document présenté (en l’occurrence par la municipalité Priollaud-Terlez) et qui aurait dû avoir pour but d’instaurer une discussion et un échange au sein du conseil municipal sur les priorités à venir et sur la situation financière de la Ville. Dans l’esprit des textes réglementaires, il est imaginé comme un outil pédagogique associant majorité et opposition et il se veut accessible au plus grand nombre.

Dans les faits, nombre de Maires ne résistent pas à la tentation. A la tentation d’en faire un outil de communication, pour ne pas dire de propagande. Le Maire de Louviers n’a malheureusement pas échappé à la règle. Pendant de longues, très longues minutes, devant une assistance qui a eu du mal à rester attentive, nous avons eu un exposé pour le moins partisan, exposant tout le bien qu’il pensait de sa gestion et tout le mal qu’il pointait dans celle de son ou ses prédécesseurs !

C’est de bonne guerre, mais totalement sans intérêt. La mise en scène grossière d’un satisfecit qui ne convainc que ceux … déjà convaincus.

En fait, j’ai la nette impression que le duo à la tête de la Ville a fait sienne la citation de Georges Clémenceau :

« En politique, on succède à des imbéciles et on est remplacé par des incapables »

Il faudrait sans doute préciser aux élus en question que cette formule n’est pas à prendre au pied de la lettre et que lorsque G. Clémenceau utilisait cette citation, il le faisait avec humour et dérision, adepte qu’il fut des mots d’esprit…

N’en déplaise au maire actuel, il n’a pas succédé à des imbéciles et ne sera pas remplacé (du moins je le formule de mes vœux) par des incapables !

Le discours entendu lundi soir va avoir du mal à faire changer d’avis les parents d’élèves en colère, les bénévoles des associations insatisfaits, les commerçants déçus, le nombre croissant de Lovériens désabusés, sans compter le personnel municipal qui se désole …

Personne n’est dupe

A propos de personnel municipal, un long couplet lui a été consacré par le Maire. Ce que j’ai lu et entendu me laisse encore perplexe.

Une prime « exceptionnelle » versée au mois de mars à l’ensemble du personnel pour le remercier des efforts fournis. Très bien. L’ensemble du conseil s’en réjouit et vote cette délibération à l’unanimité ! Une prime exceptionnelle (et donc pas nécessairement reconductible) de 300 € pour les salaires les plus bas, dégressive pour les rémunérations plus élevées, pour un cout global s’élevant à  100 000 € pour la collectivité.

Prime EXCEPTIONNELLE versée fin mars … à un an des élections municipales ?

La ficèle parait tellement grossière que j’ai encore du mal à réaliser.

Elle pourrait, d’ailleurs, ne pas être du goût des magistrats de la Commission nationale des comptes de campagne.  Cette instance est notamment chargée de vérifier que l’élu sortant, et qui se représente à une élection, ne profite pas de sa position pour mettre en œuvre (dans des délais que la commission jugerait trop proche de l’élection) des décisions de nature à lui faire emporter le vote. Le tout, bien évidemment, sur des deniers publics !

Dans un même registre, le Maire a annoncé au conseil des évolutions significatives du site Internet, d’ici le printemps. Même remarque. Les magistrats de cette commission sont généralement très sensibles à la mise en place, à des dates trop proches des élections, d’outils de communication nouveaux.

J’imagine que nombre de candidats déclarés à l’élection municipale seront également interpellés par ces annonces. A suivre …

Ils osent tout …

Mais pour revenir, à la gestion du personnel, qu’ai-je entendu ?

En 2014, à la question posée « combien y a-t-il d’agents dans cette collectivité ? ». Le Maire prétend que l’administration de l’époque aurait été incapable de lui fournir cette information !!!!

Lors d’un précédent échange avec le Maire, je lui avais proposé (gracieusement qu’il soit rassuré) de lui prodiguer une formation sur les éléments essentiels qu’un Maire devrait savoir. Visiblement, ici, des lacunes subsistent.

Que chacun sache.  Hier, aujourd’hui comme demain, la ville de Louviers comme de très nombreuses collectivités est soumise à des obligations (et cela quel que soit la municipalité en place) :

  • Tous les deux ans, présentation au comité technique du bilan social. Un document qui compile nombre de statistiques liées au personnel (effectifs, taux d’absentéisme, pyramide des âges…)
  • Tous les ans, un document OBLIGATOIRE annexé au budget doit être présenté au conseil municipal : le tableau des effectifs ! Tableau reprenant, catégorie par catégorie, grade par grade l’ensemble des effectifs !

 

Alors … deux solutions : soit il s’agit d’une méconnaissance, et dans ce cas une formation de rattrapage express s’impose, soit il s’agit d’une omission volontaire, pour ne pas utiliser un terme plus désagréable !

Ce type de pratique est digne d’un autre âge et risque d’éloigner encore un peu plus les électeurs du débat public. Alors que justement la crise actuelle fait émerger un besoin encore plus fort de sincérité, d’authenticité, les lovériens méritent mieux que des contre-vérités et des anathèmes lancés à la cantonade.

J’invite chaque candidat, les sortants comme les nouveaux, à faire preuve de droiture et de dignité. Proposons nos projets, ils seront suffisamment différents dans leurs orientations, leurs priorités, les actions proposées pour ne pas en rajouter en développant mises en cause gratuites et contre-vérités et polémiques stériles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *